Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

savoie

  • La généalogie en pays de Savoie

    genealogie-ancetres.jpg

    "Bien des choses s'éclaireraient si nous connaissions notre propre généalogie", Gustave Flaubert

    "Oublier ses ancêtres, c'est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines", proverbe chinois.

    Je suis passionné et amateur de généalogie depuis l'adolescence. C'est pourquoi je ne pouvais passer sous silence deux manifestations importantes à venir en Haute-Savoie et en Savoie.

    Tout d'abord, à Chambéry, l'"Union des Associations Généalogiques des Pays de Savoie" organise son 4ème Forum de Généalogie et d'Histoire le samedi 18 septembre de 10h00 à 18h00 et le dimanche 19 septembre de 9h00 à 17h00 au Centre de Congrès. Nous pourrons assister à une démonstration de logiciels, à des expositions d'arbres, de photos de famille, et découvrir le Dictionnaire des Toponymes de France.

    A Cran-Gevrier ensuite, l'association "Les Marmottes de Savoie" organise son traditionnel Forum de Généalogie et d'Histoire, le dimanche 24 octobre à la salle René Honnoré. Plusieurs associations présenteront leurs travaux récents, des généalogies pourront être consultées et des ouvrages seront à découvrir.

  • Séance privée du Conseil Général sur un rapprochement des 2 Savoie

    logo_aps.jpg

    Ce matin de 10 H 30 à 12 H 30, j'assistai à la séance privée du Conseil Général avec pour ordre du jour les perspectives d'un rapprochement entre les 2 Savoie. J'ai déjà évoqué cette question et donné mon point de vue sur ce blog. Ce matin, nous étions tous invités par le président Monteil à en débattre à nouveau. Il est certain que la réforme à venir des collectivités encourage ce débat.

    Beaucoup de mes collègues sont plutôt favorables à ce rapprochement. L'Assemblée des "Pays de Savoie" est une première étape qui a montré dans le temps son utilité et son éfficience dans la gestion groupée des politiques touristiques, universitaires, économiques et culturelles de nos deux départements. Nous sommes nombreux à penser qu'il faut maintenant passer à une étape supérieure. Les services du Conseil Général nous ont diffusé ce matin des chiffres statistiques (économie, démographie, tourisme, infrastructures...) éloquents qui prouvent la pertinence d'un rapprochement. Les Savoie unifiées deviendraient le premier département de France en superficie, comparable ainsi à la Gironde, avec une population d'environ 1 million 200 000 habitants. Je pense par ailleurs que les questions du type, où se trouverait la capitale ?; quel nom aurait ce nouveau département ?; peuvent facilement se résoudre, car là n'est pas le fond du débat. Le département pourrait par exemple s'appeler "Savoie Mont-Blanc" et l'on pourrait installer la préfecture à Chambéry et le Conseil Général à Annecy. Nous aurions ainsi un partage équitable, cohérent et équilibré des pouvoirs et des institutions.

    Je crois fermement que tous les dossiers seraient gérés de façon plus pertinente à cette échelle. Lorsque l'on connaît un petit peu l'histoire de nos départements, l'on voit bien que les problématiques sont les mêmes, les solutions souvent semblables et surtout des pans entiers de nos économies reposent sur les mêmes bases et sont interconnectés. Les deux présidents des Savoie, Christian Monteil et Hervé Gaymard, ainsi que le président de l'Assemblée Nationale, Bernard Accoyer, sont très favorables à ce rapprochement, et je m'en félicite. La Savoie et la Haute-Savoie ont la même identité, la même histoire dans leur développement, les mêmes problématiques et de nombreuses synergies dans leurs évolutions. Pour preuve, de nombreux syndicats mixtes intercommunaux sont à cheval sur les deux départements (le SILA entre autre), de nombreuses infrastructures servent aux habitants des deux départements, les transports pendulaires entre les deux départements sont de plus en plus nombreux.

    Cette question est maintenant sur la place publique. Il y aura, à un moment donné, une consultation de la population par référendum local. Nous aurons donc à en reparler très prochainement et je vous donnerai mon point de vue, en tant que conseiller général suppléant du canton de Seynod, sur l'évolution de ce dossier.

  • Soirée Savoie à La Turbine avec "La Trace"

    La-Trace-1-9699.jpg

    Samedi, très belle soirée au cinéma de La Turbine, avec une salle comble et beaucoup d'habitants de Cran-Gevrier. Nous avions une rediffusion de "La Trace" de Bernard Favre avec Richard Berry. Réalisé en 1983, ce film retrace le voyage d'un colporteur parti faire sa tournée en Italie du Nord à l'hiver 1859 et à son retour la Savoie était française ! En première partie, nous avons pu découvrir un court-métrage de Bernard Favre, présent dans la salle, "Histoire et identité savoyardes", réalisé spécialement pour 2010 à l'occasion du 150ème anniversaire du rattachement de la Savoie à la France. Ce document sera diffusé en septembre sur TV 8 Mont-Blanc et ensuite disponible à la vente. Avant le début du film, nous avons pu apprécier la présence du compositeur de la bande originale de "La Trace", Marc Perrone, qui a joué plusieurs morceaux de son répertoire. Un très beau moment d'échange musical qui a duré près d'une heure !

     

  • Une seule Savoie ?

    conseil%20G.jpgQUADRI.jpg
    On reparle de la fusion des deux départements de la Savoie ! Est-ce la réforme territoriale à venir, qui prévoit la possibilité de fusion de départements ou la célébration du 150ème anniversaire de notre rattachement à la France qui remet ce projet à l'ordre du jour ? Un peu des deux à mon avis.

    La réforme territoriale va offrir (et surtout simplifier juridiquement) la possibilité à la Savoie et à la Haute-Savoie de fusionner et va engendrer la création de nouveaux territoires qui se substitueront aux cantons actuels. Côté historique, se serait mettre fin à un découpage en deux parties de la Savoie qui remonte à 1860 et ainsi revenir à une unité géographique, culturelle et administrative plus naturelle. Les présidents des deux départements ont donc officiellement relancé l'idée de la fusion, ou tout du moins d'un rapprochement significatif, au-delà de ce qu'offre actuellement la structure de l'Assemblée des Pays de Savoie (APS).

    Une réunion des deux départements soulève pour autant de nombreuses questions relatives au respect de l'équilibre administratif et décisionnel entre les deux, au respect du poids démographique et enfin à l'identité qu'aura ce nouveau département. Quoi qu'il en soit, les deux présidents se sont engagés, si le projet aboutit, à organiser une consultation populaire.

    Pour ma part, je suis très favorable à cette fusion des deux départements, car elle offre plus d'avantages que d'inconvénients. En terme d'économie de gestion et d'échelle tout d'abord, ensuite elle serait plus pertinente en terme d'aménagement du territoire (infrastructures routières, équipements et politiques touristiques...) et favoriserait le renforcement de l'image de la Savoie à l'international (bénéfique pour certains pans de notre économie). Ce débat qui s'annonce est très interessant, j'y participerai en tant que conseiller général suppléant du canton de Seynod et je vous tiendrai donc informé de l'avancée de celui-ci.

  • 150ème anniversaire de la réunion de la Savoie à la France

    agenda_18_44.jpg

    "Nos cœurs vont où coulent nos rivières"... par conséquent vers la France. Cette formule était très courante en 1860, année du vote pour le rattachement de la Savoie à la France et je trouve qu'elle illustre bien le sentiment francophile qui était répandu depuis longtemps dans nos provinces de Savoie.

    Nous sommes donc dans l'année du 150ème anniversaire de cette réunion de la Savoie à la France. C'est un évènement important pour toutes celles et tous ceux qui s'interessent à l'histoire de notre région et/ou qui se sentent attachés à ce territoire historique qu'est la Savoie. C'est mon cas. Je voulais donc vous informer des sites internet créés à cette occasion, ils vont relayer les manifestations organisées pour cet anniversaire durant l'année et offrent la possibilité de réviser notre histoire de cette période.

    Je participerai à ces manifestations en proposant une communication historique le week-end du 11 septembre dans le cadre du 43e congrès des Sociétés savantes de Savoie, sur le thème "La Savoie et ses voisins dans l'histoire de l'Europe" à Annecy au Conservatoire d'art et d'histoire et au château de Montrottier. Cette journée sera Présidée par Jacques Berlioz, directeur de l'Ecole nationale des chartes et cette manifestation proposera une vingtaine de communications sur l'histoire de la Savoie (le samedi) et des visites culturelles dans de hauts lieux historiques (le dimanche).

    agenda_vignette_60_62.jpg
    body_header.jpg
    3838009468_1978330330.jpg
  • Préconisations et conséquences du comité Balladur

    Balladur_rapportmars2009.jpgL'ancien premier ministre Edouard BALLADUR vient de rendre, ce 5 mars, le rapport de son « Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions » créé en 2007. Voici les conséquences de ces préconisations au niveau national et au niveau local.

    A - Scénarii

    Tout d'abord pas de report des élections régionales de 2010 à 2011 comme cela avait été évoqué. Ensuite, souhait de voir le nombre de régions passer de 22 à 15, par le biais de fusions basées sur le volontariat.

    Edouard BALLADUR estime que « la sagesse » est de maintenir les élections régionales en 2010 et « d'appliquer les règles nouvelles » aux suivantes, anticipées en 2014, en même temps que les cantonales. Il explique qu'« une loi ne pourra guère être adoptée avant le début de 2010 ».

    Il y aurait deux projets de loi issus du rapport : un sur Paris et l'Ile de France avec la suppression des départements franciliens, l'autre sur la simplification territoriale, avec 15 régions, et une dizaine de métropoles.

    B - Les 2 Savoie

    Réuni autour d'Edouard BALLADUR à Lyon, avec les principaux élus de Rhône-Alpes, afin de discuter de la réforme des institutions, Hervé GAYMARD intervenait pour faire part de son ambition de fusionner les deux conseils généraux des Savoie dans un Conseil des Pays de Savoie. A ce sujet, j'ai assisté à une séance privée du conseil général de Haute-Savoie qui débattait de ce projet. Très peu de conseillers généraux de notre département souhaitent voir se rapprochement avec la Savoie. Personnellement je le déplore. Je trouve dommage et inutile la séparation de nos départements de Savoie. Je pense qu'il faut aller vers une union des deux, que se soit au sein d'une région ou d'un département unique. Nos économies sont liées, nos infrastructures sont connectées, notre histoire est commune, nos problématiques sont associées, pourquoi tergiverser ? Crainte de perdre son petit pré carré ? Je soutiens la proposition d'Hervé GAYMARD.

    C - Conseillers territoriaux

    C'est ce système qui pourrait être appliqué dans le cadre de la réforme proposée. Il y aurait des conseillers territoriaux qui remplaceraient les conseillers généraux et les conseillers régionaux. Ces élus seraient à la fois élus pour gérer le département et la région au sein d'une même assemblée.

    D - En conclusion

    La décentralisation, qui a constitué l'une des réformes fondamentales des trente dernières années et a profondément modifié les relations entre l'État et les collectivités territoriales, a atteint ses objectifs. En conférant des responsabilités importantes aux élus locaux, elle a fait des collectivités territoriales des acteurs à part entière du développement économique et social de notre pays.

    Force est de constater que les compétences décentralisées sont aujourd'hui mieux assurées par les collectivités locales qu'elles ne l'étaient hier par l'Etat.

    Contrairement à certaines idées reçues, l'examen des budgets des collectivités locales, et notamment des départements et des régions, fait apparaître qu'une part essentielle de leurs ressources est consacrée aux compétences qu'elles exercent à titre obligatoire.

    Si nous sommes amenés aujourd'hui à réfléchir à une organisation plus moderne, plus claire et plus économe de l'argent public de notre administration territoriale, l'Etat ne peut s'exonérer de cette démarche et devra en tirer toutes les conséquences, notamment en termes d'organisation de ses services déconcentrés. Il est également indispensable qu'il n'intervienne plus dans les politiques que le législateur a clairement confiées aux collectivités locales et que, dans les domaines qui restent de sa compétence, il assume totalement ses responsabilités juridiques et financières sans faire appel au local. Ainsi pourront mieux se développer et vivre les collectivités territoriales pour le bien de tous les habitants.

    Je pense que la commission BALLADUR a fait des propositions interessantes de réformes des collectivités pour les moderniser. Cependant, je crains que ce projet de réforme n'aboutisse pas faute de volonté politique. Les conséquences de ces préconisations feraient perdre leur pré carré à trop d'élus. Seront-ils prêts ? A suivre.