Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

papèteries cran-gevrier

  • Article de l'Essor Savoyard sur le conseil municipal du 23 avril

    copieur mairie@labalmedesillingy fr_20120427_093958_001.JPG

    Vous pouvez cliquer sur l'article pour le voir en grand

  • Article du Dauphiné Libéré suite au conseil municipal du 23 avril

    Image2.JPG

    Vous pouvez cliquer sur l'article pour le voir en grand

    Nous nous sommes de nouveau abstenus sur les délibérations concernant le quartier des Papèteries du fait d'un manque total de concertation de la part du maire.

  • Article du Dauphiné Libéré sur le conseil municipal du 19 mars

    Nous avions principalement à l'ordre du jour le vote du Plan Local d'Urbanisme. Nous nous sommes évidemment abstenus sur ce point, étant donné que toutes les remarques et suggestions que nous avions émis n'ont jamais été prises en compte. Monsieur le maire pensant avoir donc raison seul, ce PLU est le sien et il en assumera toutes les conséquences en terme d'évolution future de notre cadre et de notre qualité de vie. Les habitants jugeront dans 2 ans.

    DL 21 03 2012.JPG

    Vous pouvez cliquer sur l'article pour le voir en grand

  • Notre tribune du prochain magazine municipal "Cran ma ville"

    tribune opposition cran,cran ma ville

    Quand la communication cache la vraie concertation

    A longueur de cérémonies de vœux ou de réunions de quartier, on entend, à Cran-Gevrier, toujours la même litanie d’auto satisfaction de la part du maire et de ses adjoints. A force de les entendre on en oublierait de réfléchir et on pourrait finir par se laisser prendre.

     

    De vraie concertation il n’y en a pas. En lieu et place, il y a de la communication (très onéreuse) et de l’information. Mais la concertation, la vraie, celle qui prend en compte tous les avis et associe à la prise de décision tous les citoyens, elle n’existe pas à Cran-Gevrier.

     

    Le chantier des Papeteries en est l’exemple le plus criant. Contrairement aux déclarations lyriques de la majorité, ce chantier phare du mandat n’a fait l’objet d’aucune concertation réelle et sérieuse. De fait, en ne prenant en compte aucune des remarques formulées par les habitants, le projet risque bien de ne pas rencontrer le succès qui devrait être le sien. Le coût exorbitant de la communication (+ de 100 000 euros !) ne peut cacher les grosses lacunes du chantier. La hauteur et la longueur des tours de 8 étages, l’absence de parking silo à l’entrée du quartier (et de stationnements en son sein malgré la présence de 600 logements), l’absence totale d’engagements écrits des entreprises de l’image à investir le site et enfin l’inconnu concernant les équipements publics laissent à penser que le site à été pensé à la va-vite ! Les crangévriens en paieront le prix dans quelques années.

     

    Sans compter que l’investissement financier de la commune grève pour longtemps la réalisation de nombreux projets importants et de promesses non tenues (terrain de foot synthétique, agrandissement des crèches, rénovation de la mairie, rénovation des équipements municipaux, embellissement de la ville…). Enfin pour amortir ces investissements mal réfléchis, le maire augmentera les impôts (uniquement pour les propriétaires !) de presque 10 % en 2012 !

  • Réflexion autour du site des Papèteries avec le conseil communal de concertation

    Les%20%C3%A9coquartiers.jpg

    Hier soir, j'assistai à la réunion rassemblant les habitants siégeant au Conseil communal de concertation et les élus du conseil municipal, pour le rendu des premières réflexions sur le devenir du site des Papèteries. Différents intervenants ont pris la parole, dont l'architecte conseil de la commune M. Marielle, en présence du promoteur, propriétaire du site, M. Machado.

    Les réflexions s'articulaient autour de cinq axes, qui sont les piliers classiques d'un éco quartier : la mobilité, l'énergie, l'eau, les déchets et les aménagements paysagers. Tout d'abord, une évidence s'impose quand on entame une réflexion sur ce site, il devra faire la liaison entre le haut et le bas de la commune, entre Cran et Gevrier. Tenter d'atténuer ces anciennes barrières que sont le Thiou et la voie ferrée qui ont toujours coupé la commune en deux parties.

    Le Thiou, justement, élément historique central de notre commune, doit être sanctuarisé et ses berges, aménagées en promenades, rendues au public. Ce sera donc chose faite sur le site des Papèteries, qui, au niveau espaces verts, comprendra de grands parcs publics paysagés.

    A été aussi abordée la question des transports. L'aménagement du site prévoit ainsi de changer le statut de l'avenue de Gevrier. Cette avenue poursuivra son urbanisation de chaque côté. Le premier projet va bientôt sortir de terre (Le Domaine de la Chapelle), il sera suivi d'autres. Au sein même du site actuel des Papèteries, la question des déplacements se posent bien évidemment sous l'angle de l'éco quartier. A ce titre, les propositions faites prévoient des parcs à voitures avec bornes électriques, des garages à vélos nombreux, un site d'auto-partage, le tout dans l'idée de réduire le nombre de stationnement par rapport à un quartier « ordinaire » et de favoriser les liens piétonniers.

    Au niveau énergétique, le site fonctionnera de façon autonome avec une centrale de cogénération ainsi que les centrales hydroélectriques. Cela sera complété par des panneaux solaires sur les toits des immeubles.

    Ce site se voudra donc exemplaire en matière de préservation de l'environnement et d'économie d'énergie. Je ne peux qu'adhérer à ce projet d'éco quartier qui était présent dans notre programme de 2008. La réflexion n'étant pas terminée, et les habitants pouvant s'y associer, je ne peux que vous encourager à donner votre avis que nous relaierons.