Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

europe

  • Simone Veil devient "immortelle"

     

    226152654.2.png
    Une femme libre,

    Une pionnière,

    L'incarnation du courage.

    Le nom de Simone Veil était déjà synonyme de tous ces qualificatifs, il restera à présent éternellement associé à la cause des femmes, à la mémoire de la Shoah et à la construction européenne. Simone Veil devient donc une « immortelle » en entrant à l'Académie française, à l'âge de 82 ans. Auréolée d'une immense popularité en France, mais aussi à l'étranger, elle est la sixième « immortelle » à siéger dans cette célèbre institution. Sur son épée d'académicienne, Simone Veil a fait graver le nom du camp d'extermination de Birkenau et le nombre 78651, son numéro de déportée qu'elle a tatoué sur le bras. Pour ne pas oublier, pour ne pas qu'on oublie. Elle restera évidemment pour toute une génération de femmes, la courageuse ministre de la santé qui a légalisé l'avortement en 1974. Elle incarna aussi la construction et la réconciliation européenne en devenant la première présidente du parlement européen en 1979. Elle devint enfin la première femme ministre d'Etat en 1993 avec Edouard Balladur. Elle fut pendant des années la plus brillante représentante de l'UDF. 

    Son entrée à l'Académie française marquera sans nul doute les esprits. C'est une nouvelle pierre à l'édifice de cette grande dame de notre histoire. Je tenais, modestement, à lui témoigner toute mon admiration. Pour terminer, un très bel extrait du discours d'accueil de Jean d'Ormesson, qui résume, je trouve, avec justesse et brio l'état d'esprit incarné par Simone Veil :

    «Une large majorité voue une sorte de culte à l'icône que vous êtes devenue. Vous avez des convictions, mais elles ne sont jamais partisanes. Vous êtes loyale envers vos adversaires comme vous êtes loyale envers vos amis. Vous êtes un modèle d'indépendance. Il y a en vous comme un secret : vous êtes la tradition même et la modernité incarnée (...) Je considère votre parcours et je vous vois comme une de ces figures de proue en avance sur l'Histoire.»

  • Elections européennes, meeting à Annecy le 14 mai

    mains_boule_europe.jpg
    Les élections européennes approchent...bien qu'elles soient peu médiatisées, à mon grand regret. L'Europe n'a jamais été aussi proche de notre quotidien et pourtant l'intérêt manifesté par les électeurs n'a jamais été aussi morne. Le Président de la République, lorsqu'il a assuré les 6 mois de présidence française de l'UE nous a montré combien l'Europe politique et économique était précieuse en période de crise mondiale.

    Le 14 mai prochain, à 20 heures, à la Salle Pierre Lamy, se tiendra un grand meeting de soutien à la liste conduite par la députée européenne sortante Françoise GROSSETETE. La liste qu'elle mène pour le grand Sud-Est a été révélée ces jours. Elle est le résultat de l'union UMP, Nouveau Centre, Parti Radical Valoisien, Gauche Moderne et Forum des Républicains Sociaux. Je me félicite personnellement d'une union aussi large des sensibilités sur un enjeu aussi important qu'est la poursuite de la construction européenne. Je soutien donc cette liste qui par ailleurs compte quelques amis.

    Voici la composition de la liste :

    1 - Françoise GROSSETETE (Loire) - Député européen.
    2 - Damien ABAD - Président des Jeunes Centristes
    .
    3 - Dominique VLASTO
    (Bouches du Rhône) - Député européen, Adjointe au Maire de Marseille.
    4 - Gaston FRANCO
    (Alpes-Maritimes) - Ancien Député, ancien Conseiller Général, Conseiller du Maire de Nice.
    5 - Nora BERRA
    (Rhône) - Candidate en 5ème position sur la liste UMP aux européennes de 2004.
    6 - Michel DANTIN
    (Savoie) - Conseiller municipal de Chambéry.
    7 - Karine FENOCCHI (Corse du Sud) - Conseillère municipale d'Ajaccio. Candidate du Nouveau Centre
    .
    8 - Jérôme CLEMENT
    (Vaucluse)
    9 - Chantal EYMEOUD (Hautes-Alpes) - Maire d'Embrun. Candidate du Nouveau Centre
    .
    10 - Benoît PELLETIER (Var) - Conseiller municipal de Toulon, SDA de la Fédération UMP du Var
    .
    11 - Pascale MODELSKI
    (Isère) - Conseillère municipale de Grenoble.
    12 - Jean-François ROYER
    (Bouches-du-Rhône) - Délégué des Jeunes Populaires pour la Zone Sud-Est.
    13 - Sonia LACROIX-CHAMOSSET
    (Haute-Savoie)
    14 - Loïc HERVE (Haute-Savoie) - Maire de Marnaz. Candidat du Nouveau Centre
    .
    15 - Patricia LARNAUDY (Bouches-du-Rhône) - Adjointe au Maire d'Aix-en-Provence. Candidate de la Gauche Moderne
    .
    16 - Jean-Roger DURAND (Ardèche) - Conseiller général. Maire de Largentières. Candidat du Nouveau Centre
    .
    17 - Sandrine MAIGRET (Var)
    18 - Djamel KERICHE (Savoie) - Candidat de la Gauche Moderne
    .
    19 - Marie-Eugénie BOUGE
    (Alpes-Maritimes) - Conseillère municipale de Peymeinade. Déléguée nationale des Jeunes Populaires.
    20 - Richard KITAEFF
    (Vaucluse)
    21 - Lydie BAYOUD (Isère) - Adjointe au Maire de Vienne, Conseillère communautaire.
    22 - Guillaume JOUVE (Bouches-du-Rhône) - Adjoint au Maire des 6ème et 8ème arrts de Marseille. Forum des Républicains Sociaux
    .
    23 - Michelle GILLES (Bouches-du-Rhône) - Adjointe au Maire de Cassis.
    24 - François VAUTE (Vaucluse)
    25 - Stéphanie PERNOD-BEAUDON (Ain) - Conseillère municipale de Hauteville.
    26 - Didier BESNIER (Drôme) - Maire de Rochegude.