Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

carte verte

  • Agenda 21 et carte verte à Cran-Gevrier

    agenda-21-300x211.jpg
    Une salle à moitié vide (ou pleine selon) ce soir à l'Espace Jean Moulin pour la présentation du point d'étape de certaines actions inscrites à l'Agenda 21.

    L'action 17 par exemple, qui prévoit la végétalisation de Chorus et des rues adjacentes. On a ainsi découvert que pour remédier au manque criant d'espaces verts dans le centre-ville, la mairie avait décidé de végétaliser le toit de La Turbine et de planter 4 mûriers sur la place Chorus, car ces derniers développent un fort ombrage l'été. Très satisfaite de ces maigres réalisations, la majorité municipale compte demander aux riverains de Chorus de végétaliser leurs balcons pour compléter ces plantations communales... Je trouve surprenant de demander aux habitants de suppléer aux carences de la collectivité en matière d'espaces verts.

    Concernant l'action 16, qui prévoit la mise en place d'un plan d'accessibilité pour les personnes handicapées, la commune est en retard. En effet, la loi du 11 février 2005, oblige les collectivités à rendre ce plan d'accessibilité finalisé d'ici la fin de l'année 2010. Or, à ce jour, ce n'est prêt à Cran-Gevrier. Le maire s'est néanmoins félicité de la création d'une commission communale d'accessibilité pour les personnes handicapées, alors que cela est justement imposé par la loi de 2005 ! Je trouve anormal qu'une commune de notre taille ait un tel retard dans la mise en œuvre d'un plan aussi indispensable pour nos concitoyens porteurs de handicap.

    L'action 41 est l'exemple même de la fausse bonne idée. Tout d'abord elle est hors sujet par rapport aux thématiques d'un Agenda 21. Il s'agit de lancer une campagne de pub (avec affiches, badges, flyers...) pour proposer aux habitants de se dire « bonjour » dans la rue ! Ce type d'initiative me fait penser à la fête de la fraternité, lancée il y a 4 ans, et qui s'est arrêtée au bout de la troisième édition, faute de participants. On ne peut décréter la fraternité ou la cordialité, ce sont des comportements individuels qui ne peuvent se commander, ils sont naturels ou ils ne sont pas. Il faut se garder de tomber dans la démagogie avec ce type d'initiatives. Combien va couter cette campagne ?

    Voici donc les trois actions qui ont fait l'objet d'un point d'étape ce soir.

    Il y avait aussi la présentation de nouvelles actions. Tout d'abord la remise en service de la micro centrale de l'ancienne usine de tissage à Chorus. Après étude commandée par la mairie, celle-ci pourrait produire 850 000 KWh par an. Sa remise en état couterait environ 1 million d'euros. La commune ne pouvant se permettre un tel investissement, il a été décidé de chercher une société privée pour l'exploiter. La ville mettra ainsi la centrale en location sous la forme d'un Bail Emphytéotique Administratif (BEA). Ce bail sera d'environ 30 ans et le loyer n'a pas encore été fixé. Cette micro centrale se trouve actuellement enfermée dans un local sur l'île de Chorus. Sa remise en service pourrait intervenir fin 2012, début 2013.

    Dans les nouvelles actions, nous avions aussi la présentation d'un projet d'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) sur le site de Taillefer (site naturel communal situé à côté du lycée Baudelaire). La réaction du public à ce projet fut très mitigée et réservée. Les gens préférant que la commune développe les jardins familiaux plutôt que de favoriser l'installation d'une entreprise privée sur un terrain communal.

    Pour terminer la soirée, nous avons eu la présentation de la « carte verte » communale. Ce concept de carte verte est né à New-York et a pour but de permettre aux citadins de vivre en éco citoyen. Il existe actuellement des milliers de carte verte de villes dans le monde. Celle de Cran-Gevrier a été réalisée en partenariat avec la FRAPNA. Elle est intéressante et disponible en mairie.