Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camusso

  • Article Dauphiné Libéré pour inauguration nouveaux locaux société COBALP à Cran-Gevrier

    COBALP FETE SES 20 ANS.JPG

    La société COBALP, située à Cran-Gevrier, rue du Levray, a inauguré, à l'occasion de ses 20 ans, ses nouveaux locaux vendredi 17 septembre. J'étais invité à cette inauguration en tant que conseiller général suppléant du canton de Seynod, où je représentai Françoise CAMUSSO vice-présidente du département. Aux côtés de Lionel TARDY, député, nous avons été accueillis par les dirigeants de COBALP avec qui nous avons fait une visite des lieux.

    La société COBALP, positionnée dans le secteur du bâtiment, a su s'imposer comme un partenaire essentiel dans la conception et la maîtrise des projets de construction. Ils ont ainsi à leur actif 4000 logements neufs et réhabilités, ainsi que 50 000 m² de bâtiments tertiaires, industriels et scolaires.

  • Essor Savoyard du 16 septembre 2010

    Article sur la visite au collège Beauregard dans le cadre de la rentrée.

    essor le 16 09 2010001.JPG

    Vous pouvez agrandir l'article en cliquant dessus

  • 40 ans du collège Beauregard de Cran-Gevrier

    avant.jpg

    Hier l'on fêtait les 40 ans du collège Beauregard de Cran-Gevrier. Construit en 1968 et ouvert à la rentrée 1969, le collège a été rénové grâce au conseil général de Haute-Savoie de 1995 à 1998.

    En tant que conseiller général suppléant du canton de Seynod, je représentai Françoise CAMUSSO, vice-présidente du département, maire de Seynod. Madame Catherine LUCIANI, principale du collège, et son équipe, avaient convié l'ensemble des enseignants, des personnels et des anciens enseignants et principaux pour fêter cet événement. Tout l'après-midi fut rythmé par des jeux et animations organisés par les élèves et les professeurs. Le soir, nous avons partagé un délicieux repas préparé par Jean-Jacques OSTERNAUD et son équipe en charge du restaurant scolaire. L'occasion d'échanger sur l'évolution de cet établissement et de rappeler que le collège Beauregard voit ses effectifs remontés et accueillera à la rentrée prochaine les élèves de Chavanod. 

    Longue vie au collège Beauregard !

    College5.jpg
  • Réunion de quartier Vernay

    Cran-Gevrier.jpg

    Nous avions ce soir la réunion de quartier du Vernay. Une vingtaine de personnes étaient présentes. Au menu, la présentation du budget de la ville et un point sur les travaux en cours dans le secteur. Ce fut l'occasion d'intervenir pour rappeler aux habitants présents quelques points que nous avions évoqué lors du vote de ce budget au conseil municipal. A savoir que la ville de Cran-Gevrier consacre plus de 66 % de son budget de fonctionnement aux frais de personnel, alors que la moyenne nationale pour les villes de même taille est de 57 % (d'où la décision du maire de ne pas remplacer 5 agents communaux par an jusqu'en 2014), que la commune ne fait pas suffisamment appel aux subventions de la conseillère générale Françoise CAMUSSO et du député Lionel TARDY; et enfin rappeler que Cran-Gevrier fait un gros effort en consacrant 12,5 % du budget de fonctionnement à la culture, contre 8 % pour les villes de même taille au niveau national.

  • Le monde en fête avec Festimundo à Seynod

     

    festimundo.jpg

    La 3ème édition du Festival Festimundo à Seynod confirme l'implantation de cette manifestation consacrée aux cultures du monde.

    Festimundo se veut être un espace de fêtes, de rencontres et de mixité des personnes, des cultures, des origines, des goûts, des pensées et des coutumes... Les 3 jours (30 avril, 1er et 2 mai) sont rythmés par des danses, des musiques, des spécialités culinaires, des marchés exotiques, des défilés colorés et un vide-grenier. C'est une invitation à partager tous ensemble un moment unique sur le territoire seynodien. 

    Je suis particulièrement attaché à cette manifestation, dont on faisait l'inauguration cet après-midi avec Françoise CAMUSSO, Pierre HERISSON et les élus de Seynod. J'avais accompagné les organisateurs dans leurs démarches auprès de la municipalité il y a 3 ans. Je connais depuis longtemps certains d'entre eux (Rachid, Victor, Brigitte, Mouss...) dont je salue la qualité du travail et la persévérance qui est couronnée de succès quand on voit le public et les exposants toujours plus nombreux au rendez-vous. Vous pouvez consulter leur programme détaillé sur leur site : http://www.festimundo.com/

    festimundo.jpg
    L'équipe organisatrice avec les élus lors de l'inauguration
  • Inauguration des nouveaux locaux de l'Union Nouvelle à Seynod

    unionnouvelle.jpg
    Beaucoup de monde hier soir pour l'inauguration des nouveaux locaux de l'Union Nouvelle à Seynod. Des professionnels cafetiers, hôteliers et restaurateurs, le président de la CCI et les élus locaux étaient au rendez-vous pour mettre à l'honneur cette société, bien connue dans notre région, et spécialisée dans le commerce de gros de boissons. La clientèle de cette entreprise familiale, qui a plus de 50 ans, couvre les Savoie et réalise un CA de 22 millions d'euros avec 44 collaborateurs. Les nouveaux locaux sont immenses et très fonctionnels, à même de répondre aux éxigences de la clientèle et aux impératifs de travail et de sécurité des salariés.
    Avril2010UNIONNovelle_002[1].JPG
    Vincent Pacoret, Marc Besson (maire-adjoint de Seynod) et Françoise Camusso
    union.jpg
    Vincent Pacoret, Marc Besson, Lionel Tardy (député)

  • Foire de printemps à Cran-Gevrier

    Dimanche, il y avait l'inauguration de la traditionnelle foire de printemps de Cran-Gevrier. Comme chaque année, le soleil était au rendez-vous et le public aussi. Nous avons fait la tournée des exposants et commerçants présents, qui étaient encore plus nombreux que les éditions précédentes. Notre groupe était représenté par Christelle VELLUT et moi. Françoise CAMUSSO, conseillère générale excusée, m'avait demandée de la suppléer.

    foiprin.jpg
    foiprin3.jpg
    foiprin2.jpg
    P1000799.JPG
  • Journée porte ouverte au collège Beauregard

     

    ColBeau1.gif
    Hier matin se tenait la journée porte ouverte au collège Beauregard de Cran-Gevrier de 9 heures à midi. Avec le nouveau découpage et l'ouverture du collège de Poisy à la rentrée de septembre 2010, le collège Beauregard accueillera à la fois les enfants de Cran-Gevrier et ceux de Chavanod. J'étais donc dès 9 heures et jusqu'à 11 heures au collège avec Françoise CAMUSSO, accueillis par la principale Madame LUCIANI, nous avons fait le tour de l'établissement et nous avons rencontré les futurs parents d'élèves et les enseignants. L'occasion de faire un point avec eux sur le projet pédagogique du collège et les activités proposées aux élèves. Madame LUCIANI a ainsi souligné le travail fait en lien étroit avec le conseil général, qui est je le rappelle, en charge du financement des collèges. Pour ma part je m'efforce d'être présent à tous les conseils d'administrations du collège en qualité de représentant du conseil général et relayer ainsi les demandes particulières qui peuvent émerger. Le conseil général offre ainsi par cet équipement, aux familles et aux enseignants, un collège en excellent état, avec du matériel récent et performant. 
    IMG_0438.jpg
    Vincent Pacoret, Françoise Camusso, Jean Boutry et Catherine Luciani (principale)
  • Seynod reçoit le label de l'UNICEF : "Ville amie des enfants"

     00_seynod.pnglogoUnicef.jpg

    Ce mercredi 20 janvier, j'étais convié par Françoise CAMUSSO à la signature de la charte UNICEF "Ville amie des enfants". Seynod est la première commune de Haute-Savoie a recevoir ce prix. C'est le couronnement du travail important fait par madame le maire et son équipe depuis plusieurs années en matière de politique d'enfance et de jeunesse. Seynod est un exemple à suivre dans ce domaine ! La signature de la charte s'est faite en présence d'un large public et nous avons pu écouter des chansons sur la paix écrites et interprétées par les écoliers de la commune.

    Lancée par UNICEF France et l'Association des Maires de France (AMF) en 2002, le label "Ville amie des enfants" réunit à ce jour 194 villes françaises. Son objectif : servir la cause des enfants à travers un réseau de villes dynamiques engagées à promouvoir des actions pour améliorer leur vie quotidienne, à développer la participation et l'écoute des enfants et des jeunes et à développer un esprit de solidarité internationale. Chaque année, à l'occasion de la journée internationale des droits des enfants, les villes amies des enfants organisent, avec UNICEF et les enfants de leur ville, une grande manifestation.

    On se souvient que l'UNICEF et la ville de Seynod avaient fêté le 20ème anniversaire de la Convention des droits de l'enfant du 5 au 22 novembre 2009. Des expositions, des films, des débats, un concert et une présence au Kiosque de Seynod permettaient de mieux comprendre l'importance de la convention et son impact au quotidien dans la vie des enfants du monde entier.

     

  • Noël des familles à l'association AILES

    un-gouter-de-noel-b_389699vb.png

    Cet après-midi se déroulait le Noël des familles bénéficièrent de l'association AILES (j'avais déjà rédigé un article sur cette association lors de ma visite avec Françoise CAMUSSO). Je m'y suis rendu, comme l'an passé, accompagné cette fois de Christelle VELLUT et Joseph FRISON-ROCHE. Les familles et les enfants (une soixantaine) réunis ont pu assister à un beau spectacle de clown et ensuite se retrouver autour d'un bon goûter de Noël.

    Je ne redirai jamais assez le travail exceptionnel que font les 16 bénévoles de cette association, créée en 1993, sous l'égide de leur président André PALISSON, qui ne comptent pas le temps passé bénévolement pour venir en aide aux familles en difficulté provisoire sur la commune. Je vous invite d'ailleurs à apporter votre aide par du temps ou des dons. L'association gère une épicerie sociale accessible sous conditions de ressources. AILES est aussi un lieu d'échanges, de rencontres, qui propose des ateliers et gère aussi quelques logements en lien avec les services sociaux des collectivités.

  • Conférence à Seynod : la croissance verte, une réponse à la crise ?

    arton317-cdc0b.jpg

    Hier soir j'ai assisté à la mairie de Seynod à une conférence très interessante de Serge LEPELTIER, maire de Bourges et ancien ministre de l'écologie et du développement durable. La conférence était organisée par le Parti Radical de Haute-Savoie et l'introduction était faite par son président, maire du Grand-Bornand, Gérard PERRISSIN-FABERT. L'accueil a été fait par Françoise CAMUSSO, maire de Seynod et vice-présidente du conseil général.

    Il est revenu sur l'origine de la crise économique. Selon lui, elle provient de la mondialisation excessive des échanges financiers et de l'absence de règles. A l'origine, le déficit de balance de paiement des Etats-Unis qui vivent à crédit sur le monde depuis 40 ans. Les évènements du 11 septembre 2001 ont en plus mis à mal le système financier américain.

    Alors comment répondre à cette crise sans pénaliser les entreprises ? voici les propositions exposées hier soir pour répondre à cette question :

    Premier constat : les normes environnementales ne poussent pas à la délocalisation. En effet, les entreprises qui délocalisent le font en raison du coût des salaires et de la proximité du marché. Les entreprises polluantes ne partent pas, pour des raisons de sécurité (instabilité politique des pays émergeants).

    Plusieurs formules sont envisageables. Soit on investit des moyens financiers considérables pour développer les énergies propres, le produit de la taxe carbone aurait pu être entièrement réinvestie de cette manière, soit on joue sur la contrainte, à travers des normes, et l'incitation fiscale.

    La meilleure solution, d'après Monsieur Lepeltier est d'utiliser les 2. Il est ainsi indispensable d'imposer des normes aux constructeurs de voitures, mais à travers la TIPP (taxe sur les produits pétroliers), on fait augmenter le prix de l'essence, et donc on incite à moins consommer.

    On constate une différence de prix de 15% entre un produit propre (produits bios) et un produit pollué (voiture...). Il faut donc trouver un moyen pour compenser cette différence. La baisse de la TVA sur les produits vertueux pourrait être une solution.

    On a fait le bonus/malus pour les véhicules propres et vertueux et cela a fonctionné au-delà de nos espérances : les ventes de véhicules propres ont augmenté de 40 % et les ventes des véhicules les plus polluants ont baissé de 40 %. L'effet levier est donc très important pour sensibiliser le consommateur.

    Quelques chiffres interessants ont été donné pour terminer :

    • En Allemagne, l'éolien a permis la création de 45.000 emplois.
    • En France, si on applique les dispositions du Grenelle de l'Environnement sur les logements sociaux (4.000.000), ce sont 235.000 emplois qui seront créés. L'Eco prêt à taux zéro nécessitera 1 milliards d'euros d'investissement, mais générera 20 milliards.

    L'écologie est donc bien une réponse à la crise économique d'après Monsieur Lepeltier.

    Serge Lepeltier a ensuite répondu aux nombreuses questions d'un public nombreux :

    • Réorganisation de l'ensemble de la fiscalité locale, basée sur des valeurs locatives, par de nouveaux impôts liés à l'environnement: C'est difficile, mais on y vient petit à petit, comme l'illustre la taxe carbone.
    • La Taxe carbone: c'est l'élément majeur de la lutte contre les émissions de CO2. Peu importe son montant au départ, l'important c'est d'afficher sa volonté de croissance pour atteindre le prix qui permettra le changement de comportement, c'est-à-dire autour des 75 euros la tonne. Il est néanmoins important de mettre en œuvre une vraie compensation par l'intermédiaire d'un crédit d'impôt ou d'un chèque vert sans pour autant mettre en place des exonérations pour les professions pénalisées. Il faut bien enclencher le dispositif pour faire changer les choses et pousser pour que ce dispositif se généralise en Europe. Cela fonctionne très bien en Suède.
    • L'éolien: c'est l'énergie renouvelable la plus productive, même si elle pose certains problèmes : coût, paysage, réponse marginale... Mais nécessaire. Elle permet notamment d'être le relais de l'énergie nucléaire lorsque les centrales sont entretenues, à la place du pétrole.