Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

budget 2010

  • Réunion de quartier Vernay

    Cran-Gevrier.jpg

    Nous avions ce soir la réunion de quartier du Vernay. Une vingtaine de personnes étaient présentes. Au menu, la présentation du budget de la ville et un point sur les travaux en cours dans le secteur. Ce fut l'occasion d'intervenir pour rappeler aux habitants présents quelques points que nous avions évoqué lors du vote de ce budget au conseil municipal. A savoir que la ville de Cran-Gevrier consacre plus de 66 % de son budget de fonctionnement aux frais de personnel, alors que la moyenne nationale pour les villes de même taille est de 57 % (d'où la décision du maire de ne pas remplacer 5 agents communaux par an jusqu'en 2014), que la commune ne fait pas suffisamment appel aux subventions de la conseillère générale Françoise CAMUSSO et du député Lionel TARDY; et enfin rappeler que Cran-Gevrier fait un gros effort en consacrant 12,5 % du budget de fonctionnement à la culture, contre 8 % pour les villes de même taille au niveau national.

  • Vote du Budget 2010 à Cran-Gevrier

    slide_budget_1073.gif
    Hier soir nous avions conseil municipal à Cran-Gevrier. Au menu des principaux points nous avions le vote du budget 2010, les subventions aux associations, les conventions à objectifs déterminés (COD) pour les associations, le plan du Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC), une convention avec la SED Haute-Savoie pour la réalisation d'une opération d'aménagement aux Papeteries et le vote d'une aide financière pour Haïti.

    Notre groupe s'est abstenu sur le budget 2010, pour plusieurs raisons que j'ai exposé lors du conseil. La première et la principale c'est que ce budget n'est pas le nôtre, nous aurions eu probablement d'autres priorités à mettre en oeuvre par rapport à notre programme électoral. Ce budget est cependant conforme au projet de la majorité de gauche et il faut reconnaître que l'endettement de la commune est raisonnable. J'ai souligné le fait que, curieusement, Cran-Gevrier ne fait jamais de demandes de subventions, pour aucun projet, auprès de la conseillère générale du canton (Françoise CAMUSSO) au titre de ses crédits cantonalisés ni auprès du député (Lionel TARDY) au titre de son enveloppe parlementaire. Il est dommage de se priver de ces subsides, quand on sait que les autres communes du canton ou de la circonscription les touchent.

    Concernant le FISAC, nous avons voté en faveur de ce plan, qui nous semble bien fait et répondre aux attentes des commerçants et aux intérêts de la ville. Tout comme pour les subventions aux associations, nous avons également voté pour, en soulignant qu'un effort supplémentaire aurait pu être fait en direction de certaines associations comme AILES. Enfin, concernant les associations sportives, nous avons voté en faveur de la mise en place des nouvelles "Conventions à objectifs déterminés" qui fixent des engagements réciproques entre l'association et la ville, entre autres en matière de soutien financier par une participation de la mairie au salaire d'un éducateur sportif rémunéré par l'association qui doit favoriser l'accès des plus jeunes à la pratique sportive. Ces conventions avaient été mises en place pour la première fois par la ville d'Annecy.

    Nous avions aussi à l'ordre du jour la signature d'une convention avec la SED Haute-Savoie pour la réalisation d'une opération d'aménagement sur les anciennes Papeteries. La majorité souhaite par ce biais maîtriser la réalisation d'un plan d'aménagement du site, arrêter un plan masse directeur, concevoir, réaliser et définir le financement des équipements publics qu'ils souhaitent construire sur ce site et enfin faire intégrer par le promoteur propriétaire les impératifs d'un éco quartier (ce que nous avions proposé dans notre programme de 2008). Nous nous sommes abstenus sur cette délibération du fait d'un manque de transparence et d'information quant au projet véritablement souhaité par la majorité. Il est très difficile d'obtenir des informations claires sur les volontés du maire au sujet des Papeteries, ce qui n'est pas pour nous rassurer. De plus, le coût de cette étude est exhorbitant : 168 000 € HT ! (plus d'un million de francs). J'ai déploré tout cela en conseil et dit qu'on aurait probablement pu faire autrement, plus en lien avec le promoteur et l'architecte.

    En fin de conseil, nous avons voté une aide financière pour Haïti d'un montant de 5 000 €.