Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cran-gevrier - Page 2

  • "Le point commun" à la commission culture de la C2A

    logo.jpg

    Hier soir se tenait à la salle Renoir à Cran-Gevrier la commission culture de la C2A. L'occasion de faire un point sur les projets en cours au niveau de l'agglomération, mais aussi de faire visiter aux membres de la commission les locaux du centre culturel Renoir. Nous avons rendu visite au « Point commun », lieu ouvert depuis le 23 janvier 2010. Le « Point commun » est un lieu culturel original sur la C2A, dédié à la création contemporaine sous toutes ses formes. Cet espace, géré par l'association C.va.D (Cultivons une vision artistique différente), a été pensé pour la rencontre et le dialogue entre artistes et publics, il comprend un espace de création (l'atelier), un espace de diffusion (le lieu d'exposition) et un espace de médiation et d'échanges (le café). Ce local a pour vocation d'accueillir des résidences d'artistes plasticiens, des expositions d'art contemporain, des spectacles, des ateliers et des soirées découvertes. Les résidences sont l'occasion d'accueillir des artistes pour une durée de six semaines à deux mois. 

    L'association C.va.D a déjà reçu en résidence Clara Fanise, avec son exposition « Alentours » qui est proposée du 6 mars au 18 avril 2010. Elle succède à celle de Sigrid Coggins et du collectif Irkoutsk qui avaient présenté « Le cri du rêve, l'écrit des rêves ». Actuellement,  l'artiste Céline Froidevaux, photographe d'origine suisse, occupe l'atelier et inaugurera le travail en cours le 24 avril à 18 heures. Nous avons pu échanger avec cette dernière sur son travail et ce qu'elle pensait d'un tel équipement. Le public est au rendez-vous et participe de plus en plus nombreux aux ateliers et aux débats du café. Le lieu vaut vraiment le détour, je vous encourage à leur rendre visite en famille. La participation et le dialogue avec le public sont réellement privilégiés.

  • Assemblée annuelle du Souvenir français de Cran-Gevrier

    souvenir-logo.jpg

    Vendredi soir à la salle des Papeteries de Cran-Gevrier je participai à l'assemblée annuelle du Souvenir français du comité de Cran-Gevrier. Nous étions une soixantaine d'adhérents et le point principal, après avoir passé le compte-rendu d'activité et financier, était le changement de président. En effet, Albert MONIN, après 20 ans de présidence, quittait ses fonctions et passait le relais. Il n'a pas ménagé sa peine durant toutes ces années pour faire du comité de Cran-Gevrier un des plus actifs du département. Nous avons approuvé le bilan de l'année, ainsi que les comptes de l'exercice 2009, à l'unanimité. Seul un adhérent était candidat à la succession du président, Pierre GEAY. Il a donc été élu à l'unanimité.

    Le comité de Cran-Gevrier continuera durant l'année 2010 à participer à toutes les manifestations patriotiques (8 mai, 11 novembre...) et assurera toujours ses interventions dans les écoles et au collège (accompagnement au plateau des Glières, interventions dans les classes, visite de la maison des enfants d'Yzieu...) pour partager avec les jeunes le souvenir des français morts dans les différents conflits. Car, comme l'a dit le délégué général du Souvenir français présent à la réunion, l'association (créée en 1887) et ses adhérents sont là pour dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos coeurs, car la paix n'est jamais définitivement acquise. Nous avons ensuite tous partagé le verre de l'amitié.

  • Repas des anciens à Cran-Gevrier

    DSC_0012.JPG
    Hier midi, les anciens de Cran-Gevrier étaient conviés au traditionnel repas de début d'année organisé par la mairie. L'occasion d'accueillir et de d'échanger avec plus de 400 personnes dans une ambiance festive et conviviale. Les doyens du repas, âgés tous les deux de 92 ans, furent mis à l'honneur. Nés en 1918, ils ont connu et traversé les chamboulements de ce 20ème siècle, avec des vies pas toujours faciles. Il y avait beaucoup de membres des diverses associations communales qui s'adressent aux retraités, ce qui permet d'échanger avec eux sur leurs activités. Le repas fut animé par un orchestre et se termina dans la bonne humeur. A l'année prochaine !

  • 9ème édition du Festival Cinémino

    affiche-49-FESTIVAL-CINEMINO.jpg
    Fruit d'un partenariat entre le cinéma de La Turbine à Cran-Gevrier, l'Auditorium de Seynod, le cinéma Le Parnal à Thorens-Glières et la MJC de Novel à Annecy (organisation complétée par un écran mobile), le festival Cinémino inaugure demain à Seynod sa 9ème édition. Il se déroule du 3 février au 2 mars dans les salles participantes. Cette manifestation culturelle, qui bénéficie aussi du soutien du conseil général, offre la possibilité de découvrir le cinéma jeune public à travers 18 films. Les 4 salles partenaires organiseront aussi des animations comme les ciné-goûters (pour les scolaires), ciné-rencontres, ciné-débats et expositions à destination de tous les âges. En 2009, 17 000 spectateurs avaient pu apprécier ce festival, qui je le rappelle, est diffusé dans des salles qui bénéficient toutes du soutien des collectivités.

  • Vote du Budget 2010 à Cran-Gevrier

    slide_budget_1073.gif
    Hier soir nous avions conseil municipal à Cran-Gevrier. Au menu des principaux points nous avions le vote du budget 2010, les subventions aux associations, les conventions à objectifs déterminés (COD) pour les associations, le plan du Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC), une convention avec la SED Haute-Savoie pour la réalisation d'une opération d'aménagement aux Papeteries et le vote d'une aide financière pour Haïti.

    Notre groupe s'est abstenu sur le budget 2010, pour plusieurs raisons que j'ai exposé lors du conseil. La première et la principale c'est que ce budget n'est pas le nôtre, nous aurions eu probablement d'autres priorités à mettre en oeuvre par rapport à notre programme électoral. Ce budget est cependant conforme au projet de la majorité de gauche et il faut reconnaître que l'endettement de la commune est raisonnable. J'ai souligné le fait que, curieusement, Cran-Gevrier ne fait jamais de demandes de subventions, pour aucun projet, auprès de la conseillère générale du canton (Françoise CAMUSSO) au titre de ses crédits cantonalisés ni auprès du député (Lionel TARDY) au titre de son enveloppe parlementaire. Il est dommage de se priver de ces subsides, quand on sait que les autres communes du canton ou de la circonscription les touchent.

    Concernant le FISAC, nous avons voté en faveur de ce plan, qui nous semble bien fait et répondre aux attentes des commerçants et aux intérêts de la ville. Tout comme pour les subventions aux associations, nous avons également voté pour, en soulignant qu'un effort supplémentaire aurait pu être fait en direction de certaines associations comme AILES. Enfin, concernant les associations sportives, nous avons voté en faveur de la mise en place des nouvelles "Conventions à objectifs déterminés" qui fixent des engagements réciproques entre l'association et la ville, entre autres en matière de soutien financier par une participation de la mairie au salaire d'un éducateur sportif rémunéré par l'association qui doit favoriser l'accès des plus jeunes à la pratique sportive. Ces conventions avaient été mises en place pour la première fois par la ville d'Annecy.

    Nous avions aussi à l'ordre du jour la signature d'une convention avec la SED Haute-Savoie pour la réalisation d'une opération d'aménagement sur les anciennes Papeteries. La majorité souhaite par ce biais maîtriser la réalisation d'un plan d'aménagement du site, arrêter un plan masse directeur, concevoir, réaliser et définir le financement des équipements publics qu'ils souhaitent construire sur ce site et enfin faire intégrer par le promoteur propriétaire les impératifs d'un éco quartier (ce que nous avions proposé dans notre programme de 2008). Nous nous sommes abstenus sur cette délibération du fait d'un manque de transparence et d'information quant au projet véritablement souhaité par la majorité. Il est très difficile d'obtenir des informations claires sur les volontés du maire au sujet des Papeteries, ce qui n'est pas pour nous rassurer. De plus, le coût de cette étude est exhorbitant : 168 000 € HT ! (plus d'un million de francs). J'ai déploré tout cela en conseil et dit qu'on aurait probablement pu faire autrement, plus en lien avec le promoteur et l'architecte.

    En fin de conseil, nous avons voté une aide financière pour Haïti d'un montant de 5 000 €.

  • Exposition à la Turbine : "Séismes, vivre avec le risque en Haute-Savoie"

    J'étais hier l'inauguration de la nouvelle exposition de La Turbine, "Séismes, vivre avec le risque en Haute-Savoie". L'actualité fait parfois preuve d'ironie cruelle...De fait, une simulation de sauvetage en cas de séisme était prévue en extérieur, elle a été décemment annulée. L'exposition est très bien faite, participative, avec plusieurs ateliers dont un simulateur de séismes impressionnant.

    L'intégralité des recettes de cette exposition sera reversée à la Fondation de France en faveur de Haïti. Je vous encourage vivement à la visiter.

    DL 22 01 10002.JPG
    Article du Dauphiné Libéré du 22 janvier 2009 - Cliquez sur l'article pour le voir en grand.
  • L'avenir du site des Papeteries dans l'Essor Savoyard du 14/01/2010

    article03.JPG
    Cliquez sur l'article pour le voir en grand

  • Cran-Gevrier perd beaucoup d'habitants

    800px-Entr%C3%A9e_ville_de_Cran-Gevrier.jpg

    Dans l'édition du Dauphiné Libéré datée du dimanche 10 janvier, nous avons les chiffres du recensement de la population pour 2009 dans toutes les communes de Haute-Savoie. A la lecture de ce tableau, une chose frappe le lecteur : la seule commune qui perd plus de 200 habitants sur l'ensemble du département, c'est Cran-Gevrier ! Notre ville perd exactement 202 habitants entre 2006 et 2009. Pendant ce temps Seynod (qui a une histoire et une sociologie comparable), qui a su bien accompagner son développement urbanistique et son attractivité, en gagne 426 !  

    Ces chiffres sont navrants et éloquents ! Navrant, car sur la même période plusieurs centaines de logements ont été construits sur Cran-Gevrier, mais malgré cela la population diminue. Eloquent quant à la politique menée par la majorité de gauche qui ne cesse de clamer à grand renfort coûteux de communication que notre ville est attractive ! Avec des slogans creux du type "Cran, ville de vie!", "Cran, ville citoyenne", "Cran, ville attractive et jeune"...j'en passe et des meilleurs ! Je suis très agacé par ces résultats de recensement car j'aime ma ville. Ces chiffres prouvent, s'il le fallait, que notre ville se meurt petit à petit, qu'elle est tout du moins sur une mauvaise pente. Elle n'est plus du tout attractive, en tout cas manifestement moins que Seynod, c'est un fait. Il ne suffit donc pas de se rassurer avec des slogans publicitaires. Cran-Gevrier perd des habitants. C'est très inquiétant quand une ville perd des habitants, c'est un très mauvais signe envoyé au monde économique et à l'extérieur en général. Il faudrait que la majorité menée par Monsieur Boutry se pose les vraies et bonnes questions, au lieu de penser qu'ils ont toujours raison.

    Nous serons extrêmement vigilants dans le cadre de la révision du PLU. Car lui seul peut nous aider, si les bons choix sont faits, à renverser la tendance.

  • Le stationnement à Cran-Gevrier dans le Dauphiné Libéré du 6/01/10

    article DL 60110.JPG
    Cliquez sur l'article pour le voir en grand

  • Des dossiers importants en 2010 pour Cran-Gevrier

    Cran-Gevrier.jpg

    Le texte ci-dessous est notre tribune du prochain magazine municipal "Cran ma ville" qui sera distribué en janvier :

    Tout d'abord nous vous souhaitons une très bonne année 2010 et avons une pensée pour ceux qui traversent des difficultés tant sociales que professionnelles ou qui sont frappés par le deuil ou la maladie. Restons fidèles à la tradition de cette période en demeurant solidaires les uns des autres.

    2010 devrait, si tout va bien, voir se préciser des dossiers importants pour notre ville et sur lesquels nous serons vigilants. D'abord la mise en place du FISAC qui doit, s'il est appliqué avec bon sens et participation, redynamiser l'activité des commerces de proximité.

    2010 verra aussi l'avancement du projet des Papeteries, qui restent depuis 4 ans une friche abandonnée et régulièrement incendiée. Ces 6 hectares en plein cœur de Cran-Gevrier, mais aussi de l'agglomération, représentent un enjeu capital pour notre ville, son image et son développement économique. Le maire annonce une zone tertiaire axée sur les métiers de l'image, et présente comme bien engagée l'installation de CITIA (Cité de l'image de la C2A), le tout obligatoirement situé dans les grandes halles des Papeteries longeant l'avenue de la République. Tout cela est séduisant, mais le maire refuse d'envisager une solution alternative. Or, les 6 ha appartiennent à un privé, et ce dernier doit partager la même vision du projet pour que cela avance. Si ce n'est pas le cas que faisons-nous ? Nous suivrons de près ce chantier et défendrons un projet participatif et environnemental.

    Nous serons aussi attentifs au bilan de la zone bleue, à la tranquillité, à la redynamisation commerciale et à l'embellissement des cœurs du Vallon et de Chorus. Enfin, concernant le PLU et la redéfinition du site des Iles, nous pensons qu'il est plus sage pour l'instant de geler le projet qui comporte trop d'inconnues (coût pour la ville).

    Nous nous inscrivons dans une action constructive, ouverte et de bon sens, au service de notre ville.

  • Noël des familles à l'association AILES

    un-gouter-de-noel-b_389699vb.png

    Cet après-midi se déroulait le Noël des familles bénéficièrent de l'association AILES (j'avais déjà rédigé un article sur cette association lors de ma visite avec Françoise CAMUSSO). Je m'y suis rendu, comme l'an passé, accompagné cette fois de Christelle VELLUT et Joseph FRISON-ROCHE. Les familles et les enfants (une soixantaine) réunis ont pu assister à un beau spectacle de clown et ensuite se retrouver autour d'un bon goûter de Noël.

    Je ne redirai jamais assez le travail exceptionnel que font les 16 bénévoles de cette association, créée en 1993, sous l'égide de leur président André PALISSON, qui ne comptent pas le temps passé bénévolement pour venir en aide aux familles en difficulté provisoire sur la commune. Je vous invite d'ailleurs à apporter votre aide par du temps ou des dons. L'association gère une épicerie sociale accessible sous conditions de ressources. AILES est aussi un lieu d'échanges, de rencontres, qui propose des ateliers et gère aussi quelques logements en lien avec les services sociaux des collectivités.