Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Notre prochaine tribune dans le "Cran ma Ville"

    Voici notre prochaine tribune du "Cran ma ville", le magazine municipal, à paraître début septembre :

    Au dernier conseil municipal, un certain nombre de dossiers ont été votés. Parmi eux, le renouvellement de la convention de résidence avec la compagnie de théâtre « Les Petites Utopies », qui poursuivra donc son travail pour une nouvelle période de 3 ans, soit jusqu’à la fin du mandat. Le coût pour la commune est conséquent (tant en subvention qu’en aide matérielle avec la participation des agents communaux, la mise à disposition de lieux, de matériels…) mais le public est au rendez-vous et le travail avec les scolaires fait l’unanimité quant à sa qualité. Nous restons cependant vigilants sur le coût des dépenses liées à la culture, les dérapages pouvant vite arrivés en la matière.

    Cette période de rentrée des classes pose à nouveau le problème de la mise en place d’un service d’accueil le matin dans toutes les écoles primaires de la commune. Comme nous l’avions déjà déploré et dénoncé, nous restons la seule commune de l’agglomération à ne pas offrir ce service aux parents d’élèves commençant tôt leur journée de travail (voir la note à ce sujet sur le blog).

    Enfin, perdure également, pour une écrasante majorité de parents d’élèves, la problématique du prix exorbitant du ticket de cantine à Cran-Gevrier. Malgré la politique dite sociale du quotient familial, nous nous retrouvons avec environ 55 % des parents qui paient un repas plus de 4 € (plus de 5 € pour les plus "chanceux") ! Ce qui fait pour une famille de 2 enfants, un budget qui oscille entre 120 et 160 euros par mois ! Cela est beaucoup trop cher pour la majorité des foyers de notre commune qui ne sont pas parmi les plus aisés de l’agglomération. Nous persistons dans notre volonté, affirmée dès la campagne des élections municipales 2008, de voir le repas de cantine fortement diminué à Cran-Gevrier. 

  • Le SYANE lance le chantier du très haut débit en Haute-Savoie

    tres_haut_debit_2009.jpg

    Le SYANE (Syndicat des Energies et de l’Aménagement Numérique de la Haute-Savoie) et son président Jean-Paul AMOUDRY, rencontrent actuellement les élus du département pour leur présenter le projet de réseau départemental de fibre optique.  

    Ils portent un chantier d’envergure, qui constitue un enjeu majeur pour la compétitivité des entreprises et l’attractivité de notre territoire. L’objectif de ce programme est d’offrir à notre département des débits de 10 à 100 fois plus rapides que l’ADSL avec la FTTH (Fiber To The Home, Fibre Optique jusqu’à l’abonné).

    Ce programme a été approuvé par le SYANE le 5 juillet et s’étalera sur 5 ans. Il concernera plus de 1 350 km de réseaux qui relieront toutes les communes de Haute-Savoie. Le coût estimé de la première phase de cet immense projet est de 131,5 millions d’euros, qui seront financés par l’emprunt, l’apport privé de l’exploitant et une participation publique (intercommunalités, département, région, Europe). L’objectif initial du SYANE est de couvrir 90 % des entreprises, l’ensemble des bâtiments publics, les établissements d’enseignement, les stations de ski et 31 % des particuliers.

    La seconde phase du projet, à l’horizon 10/12 ans, représentera un coût d’environ 157,3 millions d’euros et permettra la couverture de 90 % des foyers du département.

    Cette opération de couverture très haut débit est donc un atout indéniable et une révolution à venir dans le monde du travail, de la santé, de l'enseignement et de la recherche pour notre département de Haute-Savoie.

  • Le prix de notre eau en Haute-Savoie

    l-eau-un-bien-precieux.jpg

    L'eau est un bien naturel commun très présent dans notre département. Si la ressource en eau brute est disponible gratuitement, son prélèvement, son traitement et son acheminement aux consommateurs, puis la collecte et le traitement des eaux usées ont un coût.

    Depuis 2005, les services de l'Etat suivent de près l'évolution du prix qui nous est facturé. Notre département compte 225 services d'eau potable. Le prix de l'eau payé par l'abonné est composé d'une part proportionnelle au m3 consommé et éventuellement d'une partie fixe (abonnement, location de compteur).

    Le prix moyen du m3 d'eau potable en Haute-Savoie est de 1,31 € HT. A cela il faut ajouté le prix de la collecte et du traitement des eux usées qui est en moyenne de 1,53 € HT / m3, plus les différentes taxes et redevances parfois facturées qui représentent en moyenne 0,49 € HT / m3.

    Selon les communes de Haute-Savoie, les tarifs de l'eau potable varient de 0,78 € à 3,19 € / m3 (hors traitement des eaux usées et redevances). Sur l'Agglomération d'Annecy, le prix est un des plus bas du département, à 1,01 € / m3. Ce prix est possible du fait que la C2A gère elle-même sa distribution d'eau et la facture au prix coûtant, contrairement aux communes ou intercommunalités qui ont choisi de confier la distribution de l'eau à des sociétés privées faisant ainsi payer le prix fort à leurs habitants.

  • Les 40 ans du collège Beauregard dans l'Essor Savoyard du 1er juillet 2010

    Article de l'Essor Savoyard sur les 40 ans du collège Beauregard où je représentai le conseil général.

    Suberbe journée pour les 40 ans du collège Beauregard.JPG
    Vous pouvez agrandir l'article en cliquant dessus