Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le SYANE lance le chantier du très haut débit en Haute-Savoie

tres_haut_debit_2009.jpg

Le SYANE (Syndicat des Energies et de l’Aménagement Numérique de la Haute-Savoie) et son président Jean-Paul AMOUDRY, rencontrent actuellement les élus du département pour leur présenter le projet de réseau départemental de fibre optique.  

Ils portent un chantier d’envergure, qui constitue un enjeu majeur pour la compétitivité des entreprises et l’attractivité de notre territoire. L’objectif de ce programme est d’offrir à notre département des débits de 10 à 100 fois plus rapides que l’ADSL avec la FTTH (Fiber To The Home, Fibre Optique jusqu’à l’abonné).

Ce programme a été approuvé par le SYANE le 5 juillet et s’étalera sur 5 ans. Il concernera plus de 1 350 km de réseaux qui relieront toutes les communes de Haute-Savoie. Le coût estimé de la première phase de cet immense projet est de 131,5 millions d’euros, qui seront financés par l’emprunt, l’apport privé de l’exploitant et une participation publique (intercommunalités, département, région, Europe). L’objectif initial du SYANE est de couvrir 90 % des entreprises, l’ensemble des bâtiments publics, les établissements d’enseignement, les stations de ski et 31 % des particuliers.

La seconde phase du projet, à l’horizon 10/12 ans, représentera un coût d’environ 157,3 millions d’euros et permettra la couverture de 90 % des foyers du département.

Cette opération de couverture très haut débit est donc un atout indéniable et une révolution à venir dans le monde du travail, de la santé, de l'enseignement et de la recherche pour notre département de Haute-Savoie.

Commentaires

  • 31 % pour le résidentiel n'est pas un objectif en ligne avec ceux des pays asiatiques ou encore du Nord de l'Europe. En Finlande l'accès au THD est un droit !. J'en ai fait un livre blanc pour en démontrer les avantages. Il est téléchargeable sous http://www.cyberstrat.net/White_Paper_Pays_de_Savoie_Territoire_numerique_250510.pdf

    En reprenant seulement, les arguments liés au vieillissement de la population, du maintien des séniors à leur domicile, de la télé-médecine... le budget départementale doit pouvoir trouver les moyens d'augmenter l'objectif d'équipement des foyers résidentiels de quelques dizaines de points. La contribution d'un opérateur privé (mutualisation des accès) devrait pouvoir fournir un peu de ressources supplémentaires.

  • Jean-Claude,

    Merci pour votre commentaire. Tout d'abord, sachez que je vous rejoins sur l'ensemble de vos arguments relatifs aux besoins et à la nécessité de couvrir tous les foyers résidentiels en THD. Cependant, concernant l'exemple de la Finlande, je pense qu'il faut comparer ce qui est comparable. L'argument générique des "pays scandinaves", utilisé dans quasiment tous les domaines, l'est, il me semble, à l'excès. La Finlande, tout comme ses voisins nordiques, est très peu peuplée avec ses 5,3 M d'habitants, face à nos 65 millions, ce n'est pas comparable en terme de moyens matériels, humains et financiers à déployer. Enfin, au regard de leur population, ce sont des pays très riches.
    Comme je le dis dans le 4ème paragraphe, la seconde phase du programme du SYANE vise à couvrir 90 % des foyers, ce qui est, il me semble, très honorable comme objectif. Cela, tout en gardant une gestion parapublique de l'exploitation, garantie d'une offre tarifaire raisonnable. Cela n'empêchant pas, je vous rejoins entièrement, la mise en place par exemple d'un partenariat public/privé (PPP) qui se trouve être un bon compromis.
    Au plaisir de vous lire
    Vincent

  • Voilà maintenant 5 cinq ans que ma famille et moi avons quitté Cluses pour nous installer à ST Sigismond petit village de moyenne montagne où il fait bon vivre. Mais cela fait aussi 5 cinq ans que nous n'avons aucune possibilité d'accès à cette technologie qu'est le Haut Débit. Les enfants grandissent, font des études supérieures et à leur retour de la "ville" c'est tjrs la même rengaine: c'est le moyen âge ici. Oui nous n'avons pas d'accès Internet, j'ai supprimer le bas débit. Aujourd'hui (il faut vivre avec son temps) impossible pour des étudiants d'accéder au site en ligne de leur fac, de faire des recherches de stages, de location d'appartement, pas de messagerie, pas de f...k l'enfer quoi. Pour nous aussi les parents toute les facilités qu'apporte le HD nous sont interdites.
    A ce jour c'est avec espoir que nous pouvons penser voir le bout du tunnel, en espérant cette fois que les derniers (les moins bien lotis) seront les premiers.
    Cordialement.

  • Bonjour,

    J' habite la commune de Saint-Cergues ( 74 ) ou l' ADSL n'est pas disponible pour le moment.
    En effet, je suis situé dans une zone dite " blanche ".
    Le Maire de Juvigny ( 74 ) m'a informé que c' est votre organisme SELEQ74 (maintenant SYANE) qui s'occupe de faire le nécessaire afin que nos deux communes, Saint-Cergues et Juvigny, puissent etre enfin "couverte" en totalité par le Haut Débit.
    Auriez-vous, s'il vous plaît, l'amabilité de me dire ou en sont les travaux et quand pensez-vous que je pourrais enfin bénéficier du haut-débit et à quel vitesse.

    Merci d'avance de votre attention et de votre compréhension.

    Cordialement.

    M. MAITREL Joël
    121 Chemin de Pavillon
    74140 Saint-Cergues

  • Il est dommage que ce plan cible les gens qui sont déjà bien lotis avec des débits tout à fait convenables alors que dans les communes rurales ou même péri-urbaines les habitants sont exclus du numérique avec des débits ridiculement bas pour ceux qui ont l'ADSL et une exclusion quasi-totale pour les zones blanches. Alors organisons les jeux olympiques et on aura du FTTH (au moins pour la durée des JO)

  • @bally Votre billet m'incite à réagir sur plusieurs points :

    a) Faire le choix de vivre loin des agglomérations comporte des avantages et des inconvénients. La collectivité doit-elle payer la pose d'une ligne spéciale pour vous apporter le THD ? Pour ma part, j'ai proposé que les PLU imposent la pose de fibre optique reliée au backbonne le plus proche pour toute nouvelle construction collective ou individuelle.
    b) Vous avez la possibilité d'accéder à plus de 4 Go/s via le satellite en ascendant. Des débits plus importants (18 Go/s) commencent à être commercialisés. http://www.internetparsatellite.net/

    c) L'obtention des JO peut éventuellement inciter Numéricâble à fournir un accès à 100 Mo/s pour les zones déjà équipées (Annecy, Annemasse,...)et le centre de presse d'Epagny mais je doute qu'ils investissent pour desservir des zones rurales où il ne pourraient pas rentabiliser les investissement. Le dossier de candidature d'Annecy ne prévoit pas cette opération.

  • Bonjour,

    J'habite au Grand Bornand charmante station de montagne où nous sommes fiers d'acceuillir de nombreux étrangers : Britaniques, Hollandais... qui sont habitués au tout numérique, malheureusement la zone où nous sommes ne permet pas plus de 2 Mo de débit effectif, il est bien sûr qu'avec ce si faible débit pas question de regarder la TV, et nous avons déjà bien du mal de télécharger de la vidéo.

    Beaucoup d'énergie et d'argent sont dépensés en campagnes de communication pour vendre nos stations et attirer le plus possible de vacanciers à haut pouvoir d'achat.

    Il est bien dommage que nous ne puissions offrir naturellement les prestations que ces vacanciers sont en droit d'attendre.

    Nous aimerions savoir à quel moment nous aurons cet équipement maitenant indispensable.

    La moindre action de la vie courante passe par internet, les besoins ont étés créés, il faut maintenant passer à la vitesse supérieure et les assumer !

    Cordialement.

    Francis AUMAITRE
    Les Frasses
    74450 LE GRAND BORNAND

Les commentaires sont fermés.