Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dauphiné Libéré du 30 juin 2010

Article du Dauphiné Libéré sur notre travail au sein du conseil municipal :

Article Vincent Pacoret, pour agir dans la minorit.jpg
Vous pouvez agrandir l'article en cliquant dessus

Commentaires

  • Je te cite "Quelle gabegie que la construction qui va démarrer prochainement." Tu parles de quel programme exactement ?

    Au plaisir de te lire,
    JOG.

  • James, quand je parle de gabegie, je parle de gâchis, au sujet de la construction qui débute actuellement à côté de la société Megalo(s). Je pense que c'est un non sens de construire encore à cet endroit, le centre ville est déjà, à mon avis, suffisamment densifié.

  • Bonjour Vincent,

    C’est bien ce que je pensais mais dans l’article ce n’était pas très clair. Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi. Je ne vois pas du tout où est la gabegie.

    Je m’explique…

    Tout d’abord, cette opération était prévue dès le début de la construction du centre-ville Chorus. C’est le tout dernier programme immobilier qui termine un bien beau projet. Je pense que c’est très bien de « fermer » l’entrée par l’avenue des Harmonies même si à titre personnel, la trouée sur le Semnoz va me manquer tant il est plaisant de travailler dans ce cadre idyllique.

    Ensuite, cette opération de 36 appartements va permettre à des Cran-Gevriennes et des Cran-Gevriens d’acquérir leur premier logement (accession aidée à la propriété et prêt social de location accession). Je pense que si cette opération n’avait pas été « sociale », il y aurait eu beaucoup moins d’opposition. Cran-Gevrier a longtemps été une ville ouvrière, si certaines et certains ne veulent pas vivre dans une ville populaire, les villes pour « riches » ne manquent pas, ni dans l’agglomération, ni au bord du lac.

    Pour finir, nous sommes en plein cœur d’un centre-ville, il est donc normal qu’il y ait une certaine densité immobilière. Nous sommes à deux pas de la promenade du Thiou et si des habitants estiment qu’il n’y a pas assez de place, d’arbres, de parcs, de jeux, c’est qu’ils ne connaissent pas vraiment la ville et c’est bien dommage. A nous de la leur faire découvrir.

    Au plaisir de te lire, de vous lire,
    JOG.

  • Bonjour James,

    Je vais répondre point par point à ton commentaire.
    Tout d'abord, le fait que le programme était prévu dès le début n'est pas à mon avis un argument. En effet, depuis le début du projet, il était aussi prévu de bétonner le cercle de l'eau en y construisant une nouvelle mairie de 5 étages...pour autant le projet a été abandonné grâce à une mobilisation de l'opposition; dès le début du projet aussi, comme tu dis, était prévu de faire deux grandes "barres" de 7 étages à l'emplacement du joli programme dans lequel tu exerces ton activité,idée finalement et heureusement abandonnée, tu imagines le résultat...Nous ne sommes donc pas obligé de nous obstiner dans l'erreur au prétexte "que c'était prévu"...Un programme tel que celui de Chorus qui s'étend sur 20 ans doit évoluer en cours de route, car les repères urbanistiques évoluent, les attentes des gens évoluent, il y a 20 ans la question de l'environnement et des espaces verts en milieu urbain nese posait pas...Donc rien n'est figé et heureusement ! voilà pour le premier argument.
    Ensuite, le fait que ce programme permette à des gens d'accéder à la propriété est en effet une très bonne chose mais à mon avis pas à cet endroit, je maintiens que c'est un mauvais choix. De plus, pour bien connaître le dossier, je peux te dire que la majorité des acquéreurs ne sont pas d'heureux Cran-Gévriennes et Cran-Gévriens comme tu le suggères...mais des gens venant d'autres communes du département. L'opposition ne vient pas du tout du fait que l'opération soit "sociale" comme tu dis, mais plutôt qu'elle va renforcer cette désagréable et persistante impression de bétonnage de Chorus. On obstrue un peu plus encore l'horizon des habitants du quartier...Mais je t'assure que cela n'a rien à voir avec le caractère social du programme, qui n'a d'ailleurs de social que le nom...quand tu vois le prix du m² et le profil des futurs occupants, je peux t'assurer que nous sommes loin du stéréotype de l'immeuble social, le débat n'est donc pas du tout là et je m'étonne que tu le mettes sur ce terrain. Le débat, celui dont parlent les habitants du quartier, est uniquement sur l'esthétique, l'environnement, la minéralisation et la densification excessive de ce quartier. Et à cet égard je maintiens que c'est une gabegie.
    Au plaisir de te lire James,

    Vincent

  • Bonjour Vincent,

    C’est avec retard que je te réponds mais la période estivale est assez chargée pour moi :-)

    J’ai bien noté ton premier argument. Ne connaissant pas vraiment le dossier initial des Reflets du Thiou, je ne vais pas m’attarder dessus. Il me semble toutefois qu’il ne s’agissait pas de tours mais plutôt d’une hauteur de construction de 13 mètres maximum et qu’au final, un étage a effectivement été supprimé et c’est tant mieux. Comme tu le sais, je suis un adepte de la démocratie participative.

    Pour revenir à notre dossier initial, qu’il y ait un immeuble au début de l’avenue des Harmonies, je trouve cela très bien. Il va cacher l’installation EDF mais également le bâtiment Mégalo. Pas vraiment cacher mais tout au moins intégrer le tout dans l’environnement. Je reste persuadé que ce petit ensemble immobilier sera au final très joli et qu’il sera très bien dans le prolongement du quai du Thiou.

    Pour le reste, voilà un débat très intéressant et une étude qu’il faudrait mener. Vu que ce programme s’est fait uniquement sur dossiers, il suffit de répondre à quelques questions simples : sur les 36 appartements, combien de Cran-Gevriens ? Sur ce nombre, combien qui viennent du parc social. Ensuite, combien qui viennent de l’agglomération, du département, avec évidemment également la question de la provenance ou non du parc social. Ensuite, il suffit de prendre les revenus déclarés de tous ces heureux futurs habitants et de calculer la moyenne.

    Tu vois, ce que je souhaite, ce sont de vraies réponses aux vraies questions. Tout le reste n’est que littérature. C’est pour cela que je me méfie toujours de la politique et que je préfère le secteur de la presse. En tout cas, quand je rencontre un responsable politique, je lui pose toujours de vraies questions mais j’ai rarement de vraies réponses. Pourtant c’est tellement plus intéressant. C’est frustrant.

    Vu que tu es Conseiller municipal de Cran-Gevrier, voilà un dossier passionnant et j’espère sincèrement obtenir quelques éléments d’information.

    Au plaisir de te lire Vincent et bonnes vacances à toi,

    JOG.

  • JOG,

    Tu as raison, le dossier, et le débat, sont passionnants. Je suis en vacances, mais dès mon retour, je vais tenter de répondre précisément à tes questions. Je ne suis néanmoins pas certain de pouvoir récolter toutes les données, quelques unes étant confidentielles, tu le comprendras.
    Merci pour ta participation, et bonne saison,
    Bien à toi James
    Vincent

Les commentaires sont fermés.