Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Soirée Savoie à La Turbine avec "La Trace"

    La-Trace-1-9699.jpg

    Samedi, très belle soirée au cinéma de La Turbine, avec une salle comble et beaucoup d'habitants de Cran-Gevrier. Nous avions une rediffusion de "La Trace" de Bernard Favre avec Richard Berry. Réalisé en 1983, ce film retrace le voyage d'un colporteur parti faire sa tournée en Italie du Nord à l'hiver 1859 et à son retour la Savoie était française ! En première partie, nous avons pu découvrir un court-métrage de Bernard Favre, présent dans la salle, "Histoire et identité savoyardes", réalisé spécialement pour 2010 à l'occasion du 150ème anniversaire du rattachement de la Savoie à la France. Ce document sera diffusé en septembre sur TV 8 Mont-Blanc et ensuite disponible à la vente. Avant le début du film, nous avons pu apprécier la présence du compositeur de la bande originale de "La Trace", Marc Perrone, qui a joué plusieurs morceaux de son répertoire. Un très beau moment d'échange musical qui a duré près d'une heure !

     

  • Cran-Gevrier et Bathgate signent leur charte de jumelage

    flag-ecosse.jpg
    Nous signons aujourd'hui la charte officielle de jumelage entre Cran-Gevrier et Bathgate. Après Piossasco (Italie) et Trencin (Slovaquie), c'est donc vers l'Ecosse que se tourne à présent Cran-Gevrier. Nous avions proposé ce jumelage avec une ville anglophone en 2008, le voilà qui aboutit.

    Bathgate est une ville située dans le West Lothian, entre Edinburgh et Glasgow, peuplée de 15 000 habitants. Elle a un riche passé industriel, tout comme Cran-Gevrier. De multiples projets et échanges vont être développés dans les domaines culturels, sportifs et scolaires.

    La délégation écossaise venue pour la signature de cette charte sera présente tout ce week-end à Cran-Gevrier où elle participera entre autres au carnaval avec la population et les écoles qui se déroulera demain. Une délégation de Cran-Gevrier se rendra à Bathgate au mois de juin pour signer la charte avec la population écossaise.

  • Une seule Savoie ?

    conseil%20G.jpgQUADRI.jpg
    On reparle de la fusion des deux départements de la Savoie ! Est-ce la réforme territoriale à venir, qui prévoit la possibilité de fusion de départements ou la célébration du 150ème anniversaire de notre rattachement à la France qui remet ce projet à l'ordre du jour ? Un peu des deux à mon avis.

    La réforme territoriale va offrir (et surtout simplifier juridiquement) la possibilité à la Savoie et à la Haute-Savoie de fusionner et va engendrer la création de nouveaux territoires qui se substitueront aux cantons actuels. Côté historique, se serait mettre fin à un découpage en deux parties de la Savoie qui remonte à 1860 et ainsi revenir à une unité géographique, culturelle et administrative plus naturelle. Les présidents des deux départements ont donc officiellement relancé l'idée de la fusion, ou tout du moins d'un rapprochement significatif, au-delà de ce qu'offre actuellement la structure de l'Assemblée des Pays de Savoie (APS).

    Une réunion des deux départements soulève pour autant de nombreuses questions relatives au respect de l'équilibre administratif et décisionnel entre les deux, au respect du poids démographique et enfin à l'identité qu'aura ce nouveau département. Quoi qu'il en soit, les deux présidents se sont engagés, si le projet aboutit, à organiser une consultation populaire.

    Pour ma part, je suis très favorable à cette fusion des deux départements, car elle offre plus d'avantages que d'inconvénients. En terme d'économie de gestion et d'échelle tout d'abord, ensuite elle serait plus pertinente en terme d'aménagement du territoire (infrastructures routières, équipements et politiques touristiques...) et favoriserait le renforcement de l'image de la Savoie à l'international (bénéfique pour certains pans de notre économie). Ce débat qui s'annonce est très interessant, j'y participerai en tant que conseiller général suppléant du canton de Seynod et je vous tiendrai donc informé de l'avancée de celui-ci.

  • Résultats des élections régionales à Cran-Gevrier

    Voici les résultats définitifs du second tour des élections régionales à Cran-Gevrier :

    UMP/NC : 27,32 %

    PS/EE : 58,64 %

    FN : 14,03 %

    La mobilisation des électeurs a été un peu plus importante que dimanche dernier.

     

  • Simone Veil devient "immortelle"

     

    226152654.2.png
    Une femme libre,

    Une pionnière,

    L'incarnation du courage.

    Le nom de Simone Veil était déjà synonyme de tous ces qualificatifs, il restera à présent éternellement associé à la cause des femmes, à la mémoire de la Shoah et à la construction européenne. Simone Veil devient donc une « immortelle » en entrant à l'Académie française, à l'âge de 82 ans. Auréolée d'une immense popularité en France, mais aussi à l'étranger, elle est la sixième « immortelle » à siéger dans cette célèbre institution. Sur son épée d'académicienne, Simone Veil a fait graver le nom du camp d'extermination de Birkenau et le nombre 78651, son numéro de déportée qu'elle a tatoué sur le bras. Pour ne pas oublier, pour ne pas qu'on oublie. Elle restera évidemment pour toute une génération de femmes, la courageuse ministre de la santé qui a légalisé l'avortement en 1974. Elle incarna aussi la construction et la réconciliation européenne en devenant la première présidente du parlement européen en 1979. Elle devint enfin la première femme ministre d'Etat en 1993 avec Edouard Balladur. Elle fut pendant des années la plus brillante représentante de l'UDF. 

    Son entrée à l'Académie française marquera sans nul doute les esprits. C'est une nouvelle pierre à l'édifice de cette grande dame de notre histoire. Je tenais, modestement, à lui témoigner toute mon admiration. Pour terminer, un très bel extrait du discours d'accueil de Jean d'Ormesson, qui résume, je trouve, avec justesse et brio l'état d'esprit incarné par Simone Veil :

    «Une large majorité voue une sorte de culte à l'icône que vous êtes devenue. Vous avez des convictions, mais elles ne sont jamais partisanes. Vous êtes loyale envers vos adversaires comme vous êtes loyale envers vos amis. Vous êtes un modèle d'indépendance. Il y a en vous comme un secret : vous êtes la tradition même et la modernité incarnée (...) Je considère votre parcours et je vous vois comme une de ces figures de proue en avance sur l'Histoire.»

  • Le (non) devenir du Cercle de l'eau à Chorus

    Les beaux jours reviennent ! Les balades en famille ou entre amis vont pouvoir reprendre. A Cran-Gevrier, dans certains quartiers, comme le centre ville Chorus, chacun peut constater depuis de nombreuses années que nous manquons cruellement d'espaces aménagés propices à la détente, aux échanges et aux loisirs. En 2008, nous avions proposé dans notre programme l'aménagement du Cercle de l'eau à Chorus. En effet, cet espace est laissé à l'abandon et aux crottes de chiens depuis plus de 10 ans, sans que la mairie ne s'en préoccupe ! J'avais donc fait faire, par un professionnel de l'aménagement urbain, un projet pour cette île sur le Thiou, dernier espace vert conséquent et aménageable du centre de Cran-Gevrier. Le printemps arrivant, je me suis dis qu'il serait agréable pour les habitants de la ville de pouvoir venir se balader et se détendre sur cet espace si il était aménagé...mais l'idée ne venant pas du maire elle n'est pas prête de voir le jour ! Et nous resterons encore longtemps avec cet espace nu et non accueillant. Le devenir de cet espace fera l'objet de toute notre attention.

    Je vous (re)présente donc le projet, qui pourrait servir de base à un aménagement futur :

    ILE-CRAN-variante-02.JPG

    Cliquez sur la photo pour la voir en grand

  • Résultats élections régionales Cran-Gevrier

    CRAN-GEVRIER

    Abstention : 60 %

    UMP/NC : 19.74 %

    PS : 30.74 %

    FN : 11.97 %

    VERTS : 21.57 %

    MODEM : 4,77 %

    FRONT DE GAUCHE : 5,42 %

    NPA : 2,56 %

    SPARTACUS : 1,97 %

    LCR : 1,24 %

    Le taux d'abstention est très élevé à Cran-Gevrier, le plus élevé de l'agglomération ! Dimanche, il faut aller voter, c'est important, on ne le répètera jamais assez.

  • "Le point commun" à la commission culture de la C2A

    logo.jpg

    Hier soir se tenait à la salle Renoir à Cran-Gevrier la commission culture de la C2A. L'occasion de faire un point sur les projets en cours au niveau de l'agglomération, mais aussi de faire visiter aux membres de la commission les locaux du centre culturel Renoir. Nous avons rendu visite au « Point commun », lieu ouvert depuis le 23 janvier 2010. Le « Point commun » est un lieu culturel original sur la C2A, dédié à la création contemporaine sous toutes ses formes. Cet espace, géré par l'association C.va.D (Cultivons une vision artistique différente), a été pensé pour la rencontre et le dialogue entre artistes et publics, il comprend un espace de création (l'atelier), un espace de diffusion (le lieu d'exposition) et un espace de médiation et d'échanges (le café). Ce local a pour vocation d'accueillir des résidences d'artistes plasticiens, des expositions d'art contemporain, des spectacles, des ateliers et des soirées découvertes. Les résidences sont l'occasion d'accueillir des artistes pour une durée de six semaines à deux mois. 

    L'association C.va.D a déjà reçu en résidence Clara Fanise, avec son exposition « Alentours » qui est proposée du 6 mars au 18 avril 2010. Elle succède à celle de Sigrid Coggins et du collectif Irkoutsk qui avaient présenté « Le cri du rêve, l'écrit des rêves ». Actuellement,  l'artiste Céline Froidevaux, photographe d'origine suisse, occupe l'atelier et inaugurera le travail en cours le 24 avril à 18 heures. Nous avons pu échanger avec cette dernière sur son travail et ce qu'elle pensait d'un tel équipement. Le public est au rendez-vous et participe de plus en plus nombreux aux ateliers et aux débats du café. Le lieu vaut vraiment le détour, je vous encourage à leur rendre visite en famille. La participation et le dialogue avec le public sont réellement privilégiés.

  • Elections régionales des 14 et 21 mars

    vote1.jpg
    Dimanche 14 mars se tiendra le premier tour des élections régionales. En Rhône-Alpes, 9 listes sont en lice. Il est important d'aller voter. La région est une collectivité majeure dans notre vie quotidienne, j'ai eu l'occasion de le mesurer durant les un an et demi passés au cabinet d'Anne-Marie Comparini, il y a 10 ans. Je vous rappelle donc les principales compétences dans lesquelles elle intervient :

    La construction et la rénovation des lycées : C'est l'une des compétences majeures du conseil régional. Au-delà de la construction et de la rénovation, la région doit également assurer l'entretien, l'équipement et le fonctionnement des lycées publics et des lycées privés sous contrat.

    La formation professionnelle et l'apprentissage : La région finance une partie des travaux et des équipements des Centres de Formations d'Apprentis (CFA) et participe également à l'élaboration de nouvelles formations. Elle dirige également ses efforts en direction de la Formation Continue (FC) qui s'adresse aux personnes qui souhaitent se former tout au long de leur vie professionnelle.

    Les transports ferroviaires et routiers : Depuis le 13 février 1997, 7 régions françaises s'étaient portées candidates afin d'expérimenter une décentralisation des transports collectifs publics. Depuis le vote de la Loi dite SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain), les régions se sont vu octroyer des compétences encore plus élargies dans ce domaine. Donc, depuis le 1er janvier 2002, elles sont devenues officiellement autorités organisatrices du transport ferroviaire régional (Trains Express Régionaux). En la matière, la région décide des ouvertures de lignes, des horaires, des tarifs des TER, achète les rames de trains, rénove les gares. La SNCF doit appliquer de son côté, avec les moyens qu'elle juge appropriés, les objectifs fixés par la région. Dans le cadre du Contrat de Plan Etat/Région (CPER), la région participe également avec l'Etat, les département et les communes, à l'amélioration du réseau routier régional.

    Le développement économique et l'aide aux entreprises : La région aide les entreprises par le biais de subventions d'équipement ou d'aides spécifiques. Lesquels s'adressent aux entreprises de tous secteurs, y compris le commerce et l'artisanat, l'agriculture ou la pêche.

    Il est donc nécessaire, vu l'étendue des principales compétences énoncées et qui nous concernent tous, de prendre le temps d'aller voter. Si l'on s'abstient, on ne peut ensuite légitimement critiquer ce qui est fait par les élus.

  • Journée consacrée au Conseil général

    logo_accueil.png
    Lundi matin j'assistai à l'assemblée du conseil général. Le principal point à l'ordre du jour était le débat d'orientation budgétaire (DOB) 2010. Du fait de la réforme de la taxe professionnelle, de la baisse des transactions immobilières (taxe sur les droits de mutations) sur notre département et de la morosité de l'activité économique, les recettes vont être revues à la baisse pour cette année 2010. Le président Christian MONTEIL a donc proposé des dépenses en diminution. Il a confirmé à l'assemblée que « 2010 sera une année charnière pour les recettes, une nouvelle ère, où le département continue à avoir sa place de collectivité de service et de proximité, mais où l'époque des investissements est révolue ». A noter cependant qu'il y aura une hausse des budgets consacrés à l'enfance, à la gérontologie et au handicap. Lors de cette séance, la nouvelle carte des collèges a aussi été votée. Ainsi, je vous confirme que le collège de Beauregard à Cran-Gevrier accueillera à la rentrée 2010 les enfants de Chavanod.

    Suite à l'assemblée du département, nous avions un déjeuner donné à l'occasion du départ de Roland PASCAL, directeur général des services du conseil général depuis plus de 25 ans. Il est remplacé dans ses fonctions par Monsieur Claude FAUCHER, avec qui j'avais eu l'occasion de travailler au conseil régional Rhône-Alpes il y a 10 ans alors qu'il était directeur des lycées. A cette occasion, nous étions rassemblé, l'ensemble des élus du conseil général, en présence d'Hervé GAYMARD, président du conseil général de la Savoie, Bernard ACCOYER, président de l'Assemblée Nationale et Gérard LARCHER, président du Sénat, ainsi que l'ensemble des parlementaires du département. Tous réunis pour saluer le travail admirable fait durant toutes ces années par Roland PASCAL à la tête de cette grosse collectivité qu'est le département. C'est un grand serviteur de l'Etat et des collectivités, comme l'a dit Bernard ACCOYER, qui se retire. Il a été l'artisan de l'aboutissement de nombreux dossiers en Haute-Savoie, tels le site d'Archamps ou encore récemment l'A41.

    Enfin, l'après-midi, se tenait une session privée de l'Assemblée des Pays de Savoie (APS), actuellement présidée par Christian MONTEIL. En présence des parlementaires, de Bernard ACCOYER et de Gérard LARCHER, ce fut l'occasion de faire un point sur la réforme à venir des collectivités locales (avec la création des conseillers territoriaux dont je vous avais déjà parlé) et de présenter les festivités qui se dérouleront sur les deux départements de Savoie à l'occasion du 150ème anniversaire du rattachement à la France. Le 10 juin se tiendra une journée des savoyards à Paris, l'occasion pour la République de fêter à son niveau cet anniversaire. Nous serons ainsi reçus pour des commémorations à l'Assemblée Nationale et au Sénat. Je vous en reparlerai.

  • Notre tribune du prochain magazine municipal "Cran ma Ville"

    Budget 2010 et devenir du site des Papeteries.

    Notre groupe s'est abstenu sur le budget 2010, pour plusieurs raisons. La première et la principale c'est que ce budget n'est pas le nôtre, nous aurions eu probablement d'autres priorités à mettre en œuvre par rapport à notre programme électoral. Ce budget est cependant conforme au projet de la majorité de gauche et il faut reconnaître que l'endettement de la commune est raisonnable. Nous notons que curieusement, Cran-Gevrier ne fait quasiment jamais de demandes de subventions, pour aucun projet, auprès de la conseillère générale du canton, Françoise CAMUSSO, au titre de ses crédits cantonalisés ni auprès du député, Lionel TARDY au titre de son enveloppe parlementaire. Il est dommage de se priver de ces subsides, quand on sait que les autres communes du canton ou de la circonscription les touchent.

    Au sujet du projet des Papeteries. La commune a voté la signature d'une convention avec la SED Haute-Savoie pour la réalisation d'une opération d'aménagement. La majorité dit souhaiter par ce biais maîtriser la réalisation d'un plan d'aménagement du site, réaliser et définir le financement des équipements publics qu'ils souhaitent construire et enfin faire intégrer par le promoteur propriétaire les impératifs d'un éco quartier (ce dernier point avait été proposé dans notre programme de 2008). Nous nous sommes abstenus sur cette décision en conseil du fait d'un manque de transparence et d'information quant au projet véritablement souhaité par la majorité. Il est très difficile d'obtenir des informations claires sur les volontés du maire au sujet des Papeteries, ce qui n'est pas pour nous rassurer. De plus, le coût de cette étude est exorbitant : 168 000 € HT ! (plus d'un million de francs). Nous avons déploré tout cela en conseil et dit qu'on aurait probablement pu faire autrement, plus en lien avec le promoteur et l'architecte.